jeudi 29 janvier 2015

Cette journée gravée a Coney Island

Un petit récit, morceau de souvenir de notre séjour à New York. Replonger dans ces instants, les graver.
Coney Island Baby
Nous avons pris la ligne F jusqu'au bout de la ligne depuis Manhattan.
J'ai adoré ce trajet jusqu'à Coney Island. La lumière du métro et les sièges bleus clairs, presque seuls dans la rame.
La simple idée de pouvoir aller à l'océan en métro était follement magique pour des parisiens comme nous.
Je me laissais porter par cette douce journée qui s'annonçait, absorbée par le paysage qui défilait. J'ai posé les yeux sur Vincent. Avec ses converses et son tee-shirt déniché aux puces new-yorkaises, il ressemblait à un vieux teenager des années 80.
Le métro est arrivé à destination. Nous étions impatients de découvrir cet univers imaginé via le prisme du cinéma. Il m'a pris la main. Et nous avons été saisis par la largeur de l'avenue à traverser avant d'apercevoir la plage. A la vue de la pancarte Mermaid Avenue, nous avons plongé dans un autre univers.
Le lieu avait tout pour nous plaire. Calme et lenteur, saisissant contraste avec Manhattan. Nous avons marché sur la longue promenade entre la fête foraine défraîchie et l'océan paisible. Les premiers new-yorkais venus passer une journée à la plage arrivaient.
Nous avons demandé a un passant de nous prendre en photo. Le cliché ne nous satisfaisant pas, nous avons demandé à un autre passant. Il figeait notre portrait new-yorkais. Qui nous étions à cet instant? Des parents qui retrouvaient leur couple. Un nouveau morceau de vie a deux s'écrivait, la conciliation entre joies de la parentalité et plaisir de partager des instants en duo.
Nous nous promenions au milieu des attractions de la fête foraine qui rendaient leur dernier souffle. Pas un instant, l'idée nous est venue d'y monter. L'ambiance freaky suffisait à nous remplir de sensations.
J'imaginais la vie des habitants des immeubles décrépis derrière la promenade. L'état des bâtisses suffisait à imaginer que la vie n'y était pas si facile. 
Nous avons déjeuné d'un simple hot-dog de chez Nathan's. C'était notre dernière journée new-yorkaise et nos poches étaient presque vides.
Nous avons traversé la plage. Nous voulions toucher l'océan de ce côté du globe. L'eau était très fraîche. Mais le plaisir de s'y tremper les pieds échauffés par une semaine de marche yankee nous a comblé.
Il a écrit nos noms sur le sable. Gravure éphémère de notre passage dans ce lieu magique.
Coney Island Baby.
Coney Island

dimanche 25 janvier 2015

Ce doux week end réconfortant

Dès le vendredi matin, nous avons senti la fatigue planer sur la famille. Au lever fastidieux, ajoutez les petites gorges qui piquent, et des fillettes pot-de-colle. Un de ces matins où il est difficile de partir travailler car on resterait bien cajoler ces enfants qui ont besoin d'une pause.
Alors on se raccroche au weekend, en leur demandant une petite journée de patience avant notre cocon familial. Pour contrer le froid polaire et la fatigue liée aux nouveaux rythmes scolaires, nous avons prévu un weekend reposant dans notre bulle.
Un apéritif dînatoire kidsfriendly le vendredi soir pour relâcher le rythme de la semaine.
Puis, nous avons pris le temps de parcourir les allées du marché en attendant la pizza du samedi midi. Des oranges et citrons non traités pour confectionner des orangettes. Topinambours, navets boule d'or, carottes colorées et des pissenlits pour faire le plein de vitamines. Sans oublier des crocodiles géants pour la douceur du bonbon qui rallie la fratrie.
Notre weekend tout doux a pris des allures de nourriture réconfortante. Papa s'affairait à faire des crêpes et des orangettes tandis que maman confectionnait une soupe et des légumes bouillis, le grand écart! Nous avons continué de nous régaler des délicieuses galettes à la crème d'amande, les meilleures jamais mangées. Après son cours de piano, l'aînée a passé son après-midi dans l'atelier avec son père, à peindre la maison en bois qu'il lui a fabriqué. Je crois qu'il était bien aussi décidé à faire un peu de place dans son espace de travail. Sitôt rentrée de son cours de danse, la petite s'est de nouveau transformée en princesse pour le weekend. Fidèle à elle-même, la cadette a enchaîné lectures, soins à ses poneys en peluche et organisation de concours hippique dans le couloir. Les trois fillettes se sont tout de même immiscées dans l'activité de maman: le tri dans les sacs à mains et bijoux. Elles ont rêvé de s'imaginer les emprunter un jour.
Nous nous sommes finalement tous retrouvés autour d'une table pour nous appliquer à faire des coloriages, dans le calme et le plaisir de bien faire.
En pleine forme pour une nouvelle semaine!
retour de marché
crêpes
atelier de confiserie
La meilleure galette ever de chez Aux Gourmandises à Châteaudun
Du coloriage pour petits et grands

vendredi 23 janvier 2015

Ce mercredi joli pour une princesse d'un jour

Nous avions convenu que ce mercredi là, nous ferions l'école buissonnière. Déjà deux jours qu'elle parlait de ce moment tant attendu.
Lorsque nous avons déposé ses grandes soeurs à l'école, elle rayonnait.
Nous sommes rentrées et j'ai joué la bonne fée pour transformer ma petite fille de cinq ans en princesse d'une journée. Une jolie couronne de tresse, un peu de maquillage comme maman, et la robe de Raiponce. Elle était parée pour la sortie "I am a princess" dans les locaux de Disney. "Tu te rends compte maman, un chemin de pétales de roses!" m'a-t-elle dit. Nous avons découvert les dernières nouveautés des princesses Disney. Dans un décor tout droit sorti de Cendrillon, nous avons pris la pose, réalisé une boîte a trésors en gommettes, joué aux legos et attrapé des bulles qui n'éclatent pas! 
La magie ne s'est pas arrêtée là. J'ai pris ma mini Raiponce par la main et j'ai poussé la porte d'un restaurant japonais. Nous avons déjeuné avec les baguettes, la petite princesse s'est appliquée. Euphorie de ce déjeuner en tête à tête ou grande faim, elle a dévoré. 
Elle n'a pas quitté sa robe, l'occasion de se faire admirer par les passants était trop belle. Il a pourtant fallu de nouveau se préparer et se faire belle pour une autre expérience de princesse. Nous étions attendues pour un shooting photo, par une jolie marque d'arts créatifs créatifs. (Très vite les images de cette belle aventure!) La petite modèle a été parfaite! Son visage respirait la joie de vivre. Quel bonheur d'être sous le feu des projecteurs.
Il a fallu rentrer et retrouver ses soeurs qui n'ont pas perdu une miette du récit de cette belle journée. 
Le soir venu, elle s'est endormie instantanément, telle La Belle au bois dormant. Mais elle a eu le temps de me murmurer à l'oreille: "On recommencera une journée de princesse, maman?".

Vous aussi vous vous accordez des moments solos avec vos enfants

mardi 20 janvier 2015

Cette bulle, notre bulle / Nos "dimanche pyjama"

Je suis moi, avec mes passions, mes lubies, mon job et mes envies / Je viens d'avoir deux fois 18 ans /
Je suis maman / Je suis femme /
J'ai trois fillettes / Et un adorable mari /
Et je me sens complète quand je suis auprès d'elles, de lui, d'eux /
Alors, oui, ça fait du bien d'avoir une activité professionnelle, de sortir le soir, de faire du shopping, ou de lire seule un bouquin / Oui, ma life list contient beaucoup de projets de voyages /
Mais plus le temps passe, plus on fait face à certaines embûches de la vie, et au final, plus on se recentre sur l'essentiel / Ces derniers temps, mon essentiel, ce sont eux, mon cocon /
Alors même si l'équilibre ne serait pas parfait si il n'y avait pas le quotidien du boulot et des obligations dans ce tourbillon / La seule chose que je retiendrais et qui restera, ce sera cet amour véritable / Mon phare et ma boussole /

 
 Peut être plus aujourd'hui qu'hier / En ces temps où l'on se raccroche à nos valeurs / Mais je savoure cette chance, ces instants de chaleur de notre foyer / De ce temps suspendu dans cette bulle, notre bulle /
Vous aussi, votre dimanche parfait se résume à passer la journée tous ensemble en pyjama? /

mercredi 14 janvier 2015

Ce séjour à Disneyland Paris

Une bulle / De gaieté, de couleurs, de magie et de princesses /
Quelques jours pour nous cinq au pays de la souris à grandes oreilles /
Enchantés par l'accueil et le confort du bungalow au Davy Crockett Ranch / De mini-vacances dans notre petite maison, des petit-déjeuners en pyjama, une soirée crêpes, une soirée pastas / Les filles ravies de dormir ensemble dans la même chambre / 
Et prendre le temps de leur faire découvrir les attractions des deux parcs pendant trois jours / Magie incessante et rencontre avec les personnages: toujours un succès! / 
La nouvelle attraction Ratatouille est un bonheur à vivre en famille! / Et le spectacle nocturne Disney Dreams est vraiment superbe! / 

Parade Disneyland
Disney Dreams
Un séjour vraiment réussi, coupés du monde, dans notre bulle / Je ne pensais pas que j'apprécierais si longtemps cet univers Disney avec les kids / La découverte de la mini, et le fait de ne pas y être allés depuis longtemps doit jouer... / Les filles commençant à être grandes, c'est vraiment appréciable maintenant! / 
Et vous? Disneyland vous adhérez? Vous y allez souvent? 

mercredi 7 janvier 2015

Ce monde dans lequel on élève nos enfants

Le quotidien nous anesthésie / Et puis l'horreur / 
Les mots sont difficiles / Je suis Charlie / Nous sommes tous Charlie / 
Je suis journaliste / Je n'ai pas peur / Nous n'avons pas peur / Jamais / 
Envie plus que jamais de transmettre les valeurs de la République et de la démocratie à mes enfants / Liberté, égalité, fraternité / Unité, confiance et justice /
Comment leur expliquer? / Gardez votre naïveté, votre confiance en l'être humain / Le terrorisme n'est qu'un mot, il n'existe pas tant que nous sommes libres / 
Demain, je vais leur dire que ça a eu lieu dans une rédaction et qu'il ne faut pas qu'elles aient peur en me voyant partir au journal... / 
Désolée pour ces quelques lignes, mais mon encre est aussi sèche que mon cœur est humide / 
Stephanie Blake

dimanche 4 janvier 2015

Ces boîtes a souvenirs

Leurs souvenirs... Les miens aussi, beaucoup / Depuis leur naissance, conserver religieusement les petits détails de leur vie parmi nous /
Du très classique au très éclectique / Du premier pyjama au caillou en forme de cœur ramassé un mercredi joli / Tout ce qui les font, elles / 
Chacune sa boîte, chacune son petit passé / 
Mais alors quel plaisir de les ouvrir de temps en temps / Tout comme regarder ces photos ou vidéos de "quand elles étaient petites" / 
Ne grandissez pas trop vite... /

Boîtes à souvenirs
Chez vous aussi des boîtes à souvenirs de vos enfants?