jeudi 21 mai 2015

Luxe, calme et volupté pour un brunch en famille

Dans le tourbillon de ce mois de mai aux multiples ponts propices aux vadrouilles nous avons opté pour un dimanche en mode pause. L’occasion de tester la nouvelle carte du brunch du Hyatt Paris Madeleine et de se laisser porter pour un moment paisible en famille.
Après avoir rejoint le quartier de la Madeleine dans un Paris désert, nous avons été chaleureusement accueillis pour un petit-déjeuner/déjeuner sur-mesure. Le salon cosy du café M était parfait pour cette ambiance familiale dominicale. Chacun dans son fauteuil et ses coussins a pu profiter du buffet petit-déjeuner (type continental) : viennoiseries, toasts, fromage, bacon, saumon fumé, mais sans œufs ni crêpes. Mention spéciale pour le bircher müesli délicieux que je ne manquerais pas de refaire ! Ensuite, les filles ont commandé des mini-burgers et coquillettes jambon comté pour pouvoir filer à l’atelier proposé par Chez Bogato. Pendant qu’elles nous confectionnaient de savoureux roulés au chocolat aux décors printaniers, nous avons profité de la sublime verrière Eiffel pour prendre le temps de notre plat principal. Une heure trente de paix dans un décor de chinoiseries pour les parents et d’une jolie formation pâtisserie pour les enfants.
Encore sur leur petit nuage, les filles ont déclaré vouloir bruncher avec leurs enfants tous les weekends lorsqu’elles seraient grandes. Gage de réussite d’un moment familial partagé pour petits et grands.
Ambiance cosy sous la verrière Eiffel du Hyatt Paris Madeleine
Fillettes ravies à la sortie de l'atelier ChezBogato du Hyatt Madeleine
Brunch dominical du Hyatt Paris Madeleine
24 Boulevard Malesherbes, 75008 Paris
01 55 27 12 34
Dimanche 12h-15h
Adultes 55 euros, enfants 30 euros.
 

vendredi 15 mai 2015

Le voyage à Nantes, les Machines de l'île

Un long weekend et une fête entre amis prévus de longue date, tel était le départ de notre voyage à Nantes. Et puis, cette grande envie depuis que nous avions découvert un des manèges de François Delarozière à Carré Sénart: voir plus de machines insolites sur l'île de Nantes, ancien site des chantiers navals. 
Le réaménagement du Parc des Chantiers avec les Machines de l'île est une réussite de spectacle vivant entre Jules Verne et Léonard de Vinci.
Dès notre arrivée sur les lieux, nous sommes tombés sous le charme du Grand Éléphant, présent depuis 2007, l'animal d'acier et de bois, haut de 4 étages (12 m), embarque 50 passagers. Un émerveillement, pour petits et grands, de découvrir les engrenages et les pattes en action de l'intérieur. Tout est calculé par ordinateur en temps réel, il ne fait jamais le même mouvement pour se déplacer dans un souci de réalisme époustouflant. Les enfants ont adoré son barrissement et les arrosages intempestifs avec sa trompe.   
Voyage à dos de l'éléphant nantais
Une race d'éléphant de 21 m de long aussi réel qu'un vrai
Attention, passage d'éléphant! 
Nous avons ensuite découvert le Carrousel des Mondes Marins, aquarium mécanique situé à l'extrémité de l'île, en bord de Loire, face au musée Jules Verne. Sur trois niveaux, nous avons découvert les habitants des fonds marins, des abysses et de la surface de la mer. Les filles ont adoré monter dans le Poisson-coffre qui plonge dans les abysses. Chaque animal marin a ses particularités et peut être actionner par son naviguant (crabe, calamar, raie manta, poisson volant, méduse,...).
Le manège de la surface de la mer
Les fonds marins et les abysses
Pour ma part j'ai adoré plonger dans l'imaginaire futuriste de la Galerie des Machines. Ce laboratoire des nouvelles productions de la compagnie La Machine nous emporte dans le grand projet végétal de l'Arbre aux Hérons prévu pour 2019. Les différents éléments sont brillamment mis en scène et commentés par les machinistes pour présenter ce futur arbre d'acier de 50 m de diamètre et 35 m de haut (trois fois le Grand Éléphant) surmonté de deux hérons. Une branche prototype de 20 mètres est déjà installée sur la façade des nefs, notamment pour tester l'adaptation des différents végétaux des jardins suspendus. Tout en haut de l'arbre il sera possible d'embarquer dans des nacelles sous les ailes des hérons qui s'envoleront. Tandis qu'un bestiaire mécanique peuplera les branches: Fourmi géante, fourmis arboricoles, chenilles arpenteuses, puces,... 
La maquette de l'Arbre aux Hérons de Nantes
La Fourmi géante pouvant accueillir 5 passagers qui lui donnent vie
Une belle journée plongée dans ce bestiaire de machines vivantes et l'univers décalé des Machines. Nous reviendrons pour l'arbre!
Et vous? Envie de découvrir?

Les Machines de l'île
Parc des Chantiers, Bd Léon Bureau
44200 Nantes
0810 12 12 25
Visite de la Galerie ou Voyage en Grand Éléphant:
8,50 euros chacun, tarifs réduits.
Carrousel des Mondes Marins (avec un tour):
8,50 euros, tarifs réduits
Tour supplémentaire: 3 euros.

mercredi 13 mai 2015

Le Tamaya ou Bégonia des amoureux: plante chouchou

Le Tamaya, aussi appelé bégonia bambou ou bégonia maculata est ma plante d'intérieur préférée.
Des années que j'adore cette variété de bégonia originaire d'Amérique Centrale et du Sud, pas toujours simple à trouver au début. Maintenant, on peut en voir en jardinerie. Ou tout simplement chez d'heureux propriétaires de Tamaya (chez une amie et chez la pédiatre...).
J'ai fait des boutures, plusieurs vases de boutures. Et peu à peu, j'ai réussi à me façonner mon Tamaya.
Ses feuilles tachetées de points blancs évoluent entre le vert brillant et le vert émeraude. Sa floraison abondante en tonalités de rose pâle à rouge la rend très élégante. Elle est vraiment très simple à cultiver: un peu d'eau (mais pas trop) de temps en temps, enlever les fleurs qui tombent et voilà! Si vous voulez une tige qui monte, supprimez au fur et à mesure les feuilles du bas.
Le Tamaya a besoin de lumière mais pas de soleil direct. Il ne peut être en extérieur qu'en climat tropical, car il craint le froid (+ de 15° toute l'année).
Il faut le tailler régulièrement et fertiliser un sol bien drainé avec de l’engrais.
Mon Tamaya


Les boutures de Tamaya
Bouturage:
Couper une branche non fleurie, juste après un bourgeon.
Avant de mettre les boutures dans l’eau, couper les tiges en biais et ôter une partie des feuilles du bas qui pourraient épuiser le plant.
Laisser pousser, les racines vont apparaître dans le mois suivant, mais il vaut mieux attendre que la bouture soit aoûtée, c’est-à-dire que sa tige ait durci, pour la planter dans un bon terreau.
Arroser de manière à maintenir le terreau légèrement humide mais que l'eau s'écoule.
Bouture de Tamaya
Je ne peux plus m'arrêter, je ne fais que bouturer, j'en mettrais partout... Et chez vous, une plante que vous affectionnez particulièrement?

lundi 11 mai 2015

Marinière et expo Jean-Paul Gaultier au Grand Palais

Curieuse de découvrir le traitement de l'exposition dédiée à Jean-Paul Gaultier au Grand Palais, je suis allée y faire un tour.


Fan de marinières en tout genre, chaque année, je ne peux m’empêcher d’en shopper une ou deux de plus…  Les historiques Saint James et Armor Lux  bien sûr, mais aussi Petit Bateau, Gap ou Uniqlo. Il y a toujours un détail en plus, une coupe qui feront la différence. Et puis, il faut aussi voir le côté pratique, la marinière est très confortable,  s’accorde très facilement et reste un basique de la mode.
Depuis Coco Chanel pendant la Grande Guerre, puis Yves Saint Laurent, c’est Jean-Paul Gaultier qui revisite le plus fidèlement la marinière.
L’exposition qui lui est consacrée au Grand Palais, présente des pièces inédites de 1970 à 2013. Accompagnées de croquis, costumes, extraits de films, défilés, concerts, et vidéoclips, je n’ai pas été déçue par cette exposition vivante. Gros coup de cœur pour les mannequins animés, d’autant plus qu’ils portent des marinières ! Que l’on aime ou pas l’univers de JPG, on reste admiratif devant certaines pièces de haute couture, comme cette robe en laine somptueuse, la coiffe d’écailles ou ces dentelles fines.
Loin des préjugés sur le chic et le puritanisme ambiant, ce qu’on aime finalement chez Gaultier c’est sa liberté.
Et vous ? Adeptes de la marinière ? Vous iriez voir cette expo ?
Jean-Paul Gaultier, un fidèle de la marinière
 
 Jean-Paul Gaultier

Grand Palais, Galeries nationales

1er avril-3 août 2015



mercredi 6 mai 2015

Une pause coloriage anti-stress et ça repart!

Déjà quelques temps que ces coloriages pour adultes m'attirent. Jusqu'ici j'avais utilisé un gros livret et puis les Editions Larousse ont sorti ces petits cahiers de 50 dessins à emporter partout. Plus d'excuse pour une pause. D'autant plus que ce 6 mai est la journée internationale du coloriage. 
Il m'a suffit de le sortir, de choisir une page selon l'envie et de me lancer. 
Et quel plaisir de retrouver une joie d'enfance, crayons à la main, pour donner vie aux motifs en couleurs et lumières. En quelques minutes je me suis laissée absorber par le coloriage et j'ai fait le vide loin d'un ordinateur, smartphone ou tablette... Je ne voulais plus m'arrêter et je n'ai pas vu le temps passer. Ces petits cahiers de coloriages anti-stress Dessain et Tolra proposent aussi certaines pages avec des espaces vides à compléter, selon l'inspiration. Les enfants sont ravis de partager cette activité avec moi et de passer du temps à dessiner tous ensemble. 
Maintenant je ne me passe plus de ces petits cahiers hyper pratiques, je les sors à la pause déjeuner, le weekend en famille ou lorsque les enfants sont couchés. Retour au calme intérieur assuré! 
cahiers de coloriages anti-stress Dessain et Tolra
Quelques indications et beaucoup d'imagination
le petit cahier de coloriages à emporter partout
Inspirés de l'art-thérapie, de nouveaux modèles de cahiers anti-stress sont sortis en 2015 ches Dessain et Tolra: Art nouveau, Anges et Saints, Nature Sauvage, Dragons, Kaléidoscope...
Avec un petit mot ci-dessous d'ici le 17 mai, trois d'entre vous pourront recevoir un cahier anti-stress. Les trois chanceuses sont Olivia, Josiane et Agnes, j'attends vos adresses! Merci à tous!

Cahiers de 50 coloriages anti-stress
Dessain et Tolra
4,99 euros
Coffrets à 12,90 euros et Blocs à 9,90 euros

dimanche 3 mai 2015

Week-end pluvieux dans notre bulle

Dans le mood d'un dimanche de fin de vacances, nous n'avons qu'une envie: nous poser. Savoir prendre le temps de dessiner, bricoler, jouer, lire, sans voir le temps passer.
Sortir chiner en vide-grenier le matin, puis rentrer au chaud.
Ici il y a la télé, de moins en moins souvent allumée. Car ce qui fait le plus plaisir aux filles dans ces moments-là, ce sont les parties de jeux de société en famille. Même si cela ravive leur esprit de compétition au sein de la fratrie, ces parties parfois interminables sont aussi une école de la patience, de l'attention et du respect des règles et des partenaires. Au final, un bon moment de détente où l'on peut tous échanger autour de la table.
Quand cela dérape et qu'il est temps de passer à autre chose, les ateliers créatifs, la pâte à modeler, ou l'aquarelle sont de sortie. Une bonne façon de canaliser les énergies et de prendre plaisir à jouer le petit artiste.
Mais je crois que le summum du cocooning en famille reste l'incontournable séance de cinéma! A la salle du coin ou sur le canapé sous un plaid. Rien de tel que d'être transportés tous les cinq dans un autre univers et de ressortir du film un peu groggy et l'envie de dévorer un bon goûter pour retrouver de l'énergie. 
Et puis parfois, l'un de nous a juste besoin de s'évader une petite heure en dehors du noyau familial actif. Avec un livre, la tablette, le smartphone ou la console de jeu. J'avoue m'être éprise de Candy Crush et autres 2048... Et que je ne dis pas non parfois à un jeu en ligne pour les filles ou moi. Nous avons même découvert un jeu d'échec en ligne, qui les accompagne pas à pas, dont elles raffolent. Mais nous savons tous que ces instants à l'écart permettent de recharger les batteries. A 7 ans comme à 36, les pauses devant un écran ne durent curieusement jamais bien longtemps lorsque nous sommes tous sous le même toit...

Et chez vous? Quels types d'activité pour les week-end cocooning?

jeudi 30 avril 2015

Nos vacances à la ferme équestre du Domaine de Lieu Dieu


Des mois que nous attendions ces vacances tous les cinq, nos fameuses vacances de printemps. Une semaine hors du rythme quotidien,  à vaquer dans la nature,  nous semblait toute indiquée. Avec le réseau Bienvenue à la ferme, nous avons trouvé notre bonheur : un hébergement dans un domaine avec centre équestre, rivière, étangs, forêt… et proche de la mer ! De quoi ravir nos petites parisiennes qui voulaient vivre près des animaux.  
Et nous partîmes pour la Picardie, tout près de la Baie de Somme, à la limite de la Normandie. Le Domaine de Lieu Dieu nous a accueilli avec gentillesse et sens du service, tout était fait pour que nous profitions de notre pause au vert.  
Nous avons séjourné dans un gîte de caractère, le logis d’Aanor, construit sur le site d’une abbaye cistercienne du XII e siècle. Parfaitement équipée pour six personnes, avec cheminée, jardin clos, trampoline, balançoire et vue sur la rivière. Le domaine possède également des hébergements de groupe, ou d’autres  plus insolites, tels que roulottes et maison flottante.
Les jours se sont ainsi égrainés entre les stages d’équitation du matin et nos balades l’après-midi sur la côte à la découverte de paysages saisissants entre Picardie et Normandie. Echo, le chien bonne pâte du domaine nous a chaleureusement tenu compagnie tout le séjour. Chaque matin, le pain frais nous attendait à la porte et nous apercevions les chevaux au pré. Sur place, le domaine propose de nombreuses activités de plein air, entre parties de pêches, de babyfoot, promenades à cheval, à vélo, et même téléski nautique. Un air de campagne avec le confort moderne.
Nous rentrons de nos vacances nature, ressourcés pour la venue des beaux jours. Nous avons trouvé le compromis idéal pour chacun, à deux heures de Paris, dans une région aux paysages enchanteurs. Les enfants ont savouré chaque minute de cette bouffée de verdure et ont pu s’adonner à des activités dans la nature si chères à notre enfance. Attraper un petit poisson dans le seau et le relâcher dans l’étang, voir des grenouilles sauter à notre arrivée, faire des ricochets, inventer une jolie coiffure fleurie pour le poney, s’allonger dans l’herbe avec le chien, souffler sur les pissenlits, choisir quelques galets sur la plage et creuser pour voir ce qu’il y a en dessous…
Voici quelques photos, reflet de ce bon moment passé ensemble.
J’espère que vous avez pu souffler aussi un peu pour ces vacances scolaires.
 Domaine de Lieu Dieu
80770 Beauchamps
contact@lieudieu.com